Du son à écrire, de l’écriture à écouter ?

ZeusOpah

Ainsi on restitue le réel à travers l’écoute empathique, l’approche poétique, le récit authentique sans prétention d’objectivité vis à vis du monde.
En prenant le micro, le stylo. En écoutant, en écrivant les mots et les sons. De silences en éclats sonores, de rythmes en sonorités,
Radio Okami propose d’accueillir une dimension sensible de l’être et de l’autre en émancipant sa pensée des formats bien huilés observés dans les grands médias… avec comme outils l’écriture et le son, la radio et la création…


Réalisations :
♦ Enregistrements et montage de récits de vie, mémoires familiales, témoignages
♦ Créations sonores pour la radio (documentaire de création), la bande-dessinée, des sujets ou des thèmes particuliers…
♦ Poésie sonore

Formations et ateliers :
Formation sur logiciel libre multipiste (Ardour) de production et traitement sonore, prise de son pour la création ou l’écriture radiophonique
Atelier d’écriture de poésie sonore pour habiller les poèmes écrits avec des sons
Soutien technique et esthétique à la réalisation d’objet sonore (documentaire, fiction sonores…)
Ateliers d’écriture thématiques (poésie ou exploration guidée)

Pour quel public ?
Pour tous et selon les enjeux, le cadre, les besoins et envies :  jeunes,  moins jeunes, éclopés, entiers, à côté, fâchés ou contents, ayant-envie de (re)contacter leur capacités créatrices à travers les mots et/ou les outils du son et de la radio, avec curiosité, gentillesse.

 

Chaque atelier, formation ou rencontre est unique et adapté aux personnes et à leur contexte.
Une prise en charge par l’AFDAS ou tout autre organisme de formation est possible.


Les nouvelles fraîches de Radio Okami…

Transmettre et devenir parents, Ici et Ailleurs…

ParentsICiAilleurs

A la Papothèque de la MJC de Crolles et avec les encouragements bienveillants de Fanette Tridot, une vingtaine de parents ont été invités à partager leurs expériences parentales et ressentis
à propos de goûts, mots tendres, chansons et culture du soin qu’ils transmettent parfois sans y penser à leurs enfants.
Cela parle d’eux, de leur propre éducation et de leur(s) origine(s).
Dans le grand cycle de la vie humaine, l’Histoire familiale se transmet et évolue à travers l’enfant qui les intègre et grandit…
Merci à :
Nora, Norah, Fatoumata, Adréa, Stéfania, Tan, Charlotte, Marlen, Dahbia, Jean, Nicolas, Alice, Béatrice, Agnès, Elena, Caroline, Olivier, Élodie et Marguerite… Pour la générosité de leur témoignage, l’intimité de leurs Histoires.

Les éphémères que nous sommes

Vous inviter à être ici mais pas ailleurs

Aujourd’hui, pas hier, ni demain…

Voyage espiègle, déjeuner rieur

Sourds trésors et amoureux du vain

Essuie-glace sur la nuée

Ni héros ni victimes

Les éphémères que nous sommes